jeudi 28 juin 2012

Paris Manhattan

Ce mardi, j'ai participé pour la première fois à une ladies' night au ciné. Le concept : une avant-première, une entrée un peu moins chère (7 euros au lieu de 7,50 euros), un sac de goodies, des concours et que des femmes dans la salle... 

Alors, les goodies, je dis un peu bof. Des produits (chips, jus de fruit, etc) sur le point de périmer (une dizaine de jours) et des brochures/dépliants/bons de promotions. Les concours, c'était un peu l'effervescence, essaie de te frayer un passage dans le mince couloir des exposants avec deux salles de gonzesses qui se pressent d'un stand à l'autre. Rien gagné à la tombola avant le film et pas de nouvelles (jusqu'à présent) des bons remplis pour les concours. L'animation un peu nulle avant le film. Mais une bonne soirée entre filles. Et une jolie surprise. Car je suis pas spécialement film de filles, ni grande fan de Patrick Bruel. Et bien, je n'ai pas vu le film passer. Quand les crédits sont passés, que les lumières se sont rallumées, je me suis dit "Déjà ?"


Synopsis : Alice (Alice Taglioni) est jeune, belle et passionnée par son travail de pharmacienne. Seul problème, elle est toujours célibataire. Préférant se réfugier dans sa passion pour Woody Allen, elle résiste tant bien que mal à la pression de sa famille qui ne cherche qu’à la caser. Pourtant, sa rencontre avec Victor (Patrick Bruel) pourrait bien changer la donne… (Comme au cinema)


Mon avis : Bien sûr, la fin, on la devine tout de suite, on attend juste que cela se produise. D'ailleurs, les deux protagonistes sont bien les seuls à ne pas se rendre compte de ce qui se trame entre eux. Que ce soit la famille d'Alice, ses clients ou le collègue de Victor, tout le monde a senti venir la romance. Par contre, c'est bien tout ce petit jeu qui s'instaure entre eux deux qui rend le film intéressant. 
J'ai beaucoup aimé aussi les nombreuses références à Woody Allen, avec qui Alice "parle" régulièrement, et ses citations (en anglais) qui parsèment ces moments. Et puis, le personnage original, un peu hors norme d'Alice est tout à fait succulent. Un film que je vous conseille donc. À voir entre amies !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 juin 2012

Le caveau de famille - Katarina Mazetti

Il était sur la liste des réservations que je comptais laisser au Bibliobus, histoire de peut-être pouvoir l'emporter la semaine suivante, quand je l'ai déniché dans les rayons.



Résumé : Elle c'est Désirée, la bibliothécaire, et lui c'est Benny, le paysan. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils s'accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c'est terminé pour toujours. Et si ça marche…
Comme le disait un critique littéraire suédois : "Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre." C'est gai. Bienvenue dans le caveau de famille ! (Babelio)

Mon avis :  Tout comme Le mec de la tombe d'à côté, c'est un roman qui se lit rapidement et facilement. L'effet de surprise n'est plus là, on connait Benny et Désirée, ce qui les sépare et ce qui les attire l'un vers l'autre. Alors qu'on les avait quittés dans le tome précédent en pleine séparation, le désir d'enfant de Désirée va les rapprocher...plus qu'ils ne se l'imaginaient. Et leur donnera cette fois, la force de franchir certains obstacles. Et pourtant, vivre ensemble s'avérera plein de péripéties.
Un beau roman, encore une fois où l'auteur laisse la parole à l'un puis à l'autre. J'aime cet aspect qui permet d'avoir deux visions d'un même événement. La division en années, par contre, m'a beaucoup moins plu. L'impression de manquer quelque chose lors du saut d'une année à l'autre. Mais ce système permet d'en faire des photos, des instantanées de moments de vie plutôt que le récit de leurs vies. Globalement, j'ai donc passé un joli moment de lecture.

"Quand ils sont amoureux, les gens dégringolent à un QI de 72 environ, c'est ma théorie. Assez élevé pour pouvoir aller tous seuls aux toilettes et ne pas se faire arrêter par la police dans la rue, mais trop bas pour qu'on puisse accorder une quelconque confiance dans leur jugement."
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 23 juin 2012

BDS {92}

 
Bilan chiffré de la semaine :

Nombre de puces tuées sur le chat : entre 20 et 30 à vue de nez. Faut dire qu'on s'est rendu compte tardivement qu'elle en était infestée, sans doute dès avant son arrivée chez nous. Le premier traitement il y a 10-15 jours n'a pas fonctionné totalement car on avait pas osé lui mettre toute la pipette de produit, vu sa taille et notre incertitude sur son âge exact. Mais hier, on lui a mis tout le produit, elle se grattait vraiment beaucoup trop. Ce soir, ça a l'air d'aller mieux... on verra si ça dure.

Nombre de cv envoyés : un joli nombre quand même. On verra si l'un de ses envois se atteindra son but (un job !).

Nombre de spectacle vu : un. Hier soir, spectacle de fin d'année d'une école de danse namuroise où une amie d'amie donne et suit des cours. On en a pris plein les yeux !

Nombre de livres lus : deux. Il m'en reste deux à lire d'ici jeudi pour les rendre au bibliobus et pouvoir repartir avec une petite provision pour cet été. Et deux autres encore, prêtés par ma Best.

Bref, un joli palmarès pour clôturer cette semaine. Et là, je vais filer me faire un petit masque à l'argile avant de regarder le match Espagne-France...inutile de vous dire quelle équipe je soutiens ;) .
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 22 juin 2012

Me pone nerviosa

Cela fera bientôt trois semaines que je suis rentrée en Belgique. Qui dit retour dit recherche d'emploi. Et dit aussi entourage qui veut savoir où j'en suis, dans mes recherches.



Et ça, c'est vraiment un truc qui m'énerve. Parce que soit t'envoies plein de cv avec pas ou peu de réponses, soit il y a pas des masses d'offres et ça te stresse déjà bien assez comme ça sans qu'on te demande une fois par jour minimum où ça tu en es. Mais le pire, c'est encore ceux qui vous assomment d'une tonne de conseils...totalement inutiles.

Alors, m****, bannissez cette putain de question de votre vocabulaire. Ma réaction deviendrait même, petit à petit, épidermique, presque physique. Quand il y aura du nouveau, de l'intéressant, du "en-bonne-voie", je vous informerai. En attendant, foutez-moi la paix !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 juin 2012

Cómo conservar sus recuerdos ?

Ça fait maintenant deux jours que s'affiche le même message : espace disque plein. Veuillez supprimer des fichiers. Et ce sont mes photos qui ont rempli, jusqu'à la limite, la mémoire de mon ordinateur portable.


Reste que j'ai du mal à accomplir le geste qui soulagera mon ordi. J'ai bien évidemment une copie de l'ensemble des mes photos sur un disque externe et pas mal de photos imprimées et collées dans des albums parmi les fichiers que je devrais supprimer. Mais je ne m'y résous pas. Il ne m'en restera plus qu'une seule copie "entière". Est-ce suffisant ?

Et vous, vos photos ? Vous les faites imprimer ? vous les garder juste sur le pc ? vous avez plusieurs copies au cas où ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 juin 2012

Le voisin - Tatiana de Rosnay

Tatiana de Rosnay, j'ai lu quelqu'uns de ses romans. Celui-ci sort un peu du schéma des titres que j'ai pu lire jusqu'à présent mais je n'ai pourtant pas accroché...


Résumé : Face à son nouveau voisin, elle a le choix vaincre ou déménager. Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien d'une affligeante banalité. Colombe Barou est une femme sans histoires. Une de ces femmes auxquelles il n'arrive jamais rien. Comment peut-elle imaginer ce qui l'attend dans le nouvel appartement où elle vient d'emménager ? Sans raisons apparentes, à l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi...(Babelio)

Mon avis : Il m'a manqué quelque chose pour vraiment accroché. Si le suspens et la tension sont, un peu, au rendez-vous avec la traque et le petit jeu qui n'est pas innocent qui s'installe entre Colombe et son voisin, il m'a manqué les mobiles, la personnalité et les pensées de celui-ci. Ce voisin qui harcèle à Colombe à coups de chansons poussées à plein volume et dont elle seule est le témoin auditif. Ce voisin qui somme toute est le grand absent du premier 4/5ème de ce livre. Bref, si je l'ai lu rapidement, je ne suis pas hyper emballée... À lire, pour vous faire votre opinion.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sé feliz #26






Procura dormir bien
(Tâche de bien dormir)
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 16 juin 2012

BDS {91}

Une jolie semaine que celle qui s'achève ce weekend. Calme et tranquille, c'est certain. Mais pleine de petites douceurs.


Un (nouveau) départ, et du bon pied, il me semble. On verra dans les semaines, les mois qui viennent si ce rendez-vous cv-lettre de motivation remis au goût du jour aura été réellement bénéfique.

Une jolie surprise de ma Choupette. Mercredi, après son exam', elle pensait aller s'acheter un kinder surprise. Or, en entrant dans la supérette, elle voit du Dr Pepper. Comme elle sait que j'adore ça et parce qu'elle croyait qu'un kinder l'attendait à la maison (en fait, ma mère n'en a pas trouvé au supermarché), elle en a ramené deux cannettes. Une pour sa grande soeur, moi, qui adore ça et une pour elle. La petite attention de la semaine. Bon, le lendemain, c'est moi qui suis allée acheter des kinder surprises...

Un rendez-vous somme toute peu utile au Forem. Si ils ont bien changé les bureaux, c'est toujours aussi peu agréable de s'y rendre. Et puis, leurs nouveaux bureaux, franchement, sont vraiment pas top. Grand espace ouvert. Génial quand tu viens pour une démarche administrative, l'ensemble de la salle peut suivre la conversation. Les huit ordi à disposition sont situés au milieu de cette grande salle. Bon, ok, ça permet de contrôler qu'ils sont bien utilisés pour la recherche d'emploi mais franchement, c'est pas top que le premier soit à deux mètres à peine du bureau "démarches administratives". Et puis, trois chaises en tout et pour tout le long d'un mur comme salle d'attente, bof quoi. On pourra repasser pour la convivialité.

Le sms qui fait rire. Quand jeudi soir, la Dragonne, qui kotte à vingt kilomètres de chez nous, demande que mon père lui amène de l'après-soleil le lendemain soir. Genre à 21 ans, elle sait pas aller chez Di/à la pharmacie l'acheter elle-même. Ça me fait juste rigoler doucement... par contre, je suis sûre que quand ma mère lui a répondu d'aller en acheter le lendemain, elle a pesté et râlé. Et après, ça joue la madame qui sait tout...

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 14 juin 2012

Sans un adieu - Harlan Coben

Plus de bibliothèque municipale à portée de main et pas encore de passage du bibliobus. Qu'à cela ne tienne, ma Best m'a filé une petite pile de bouquins à dévorer... Et celui-ci, je n'en ai fait qu'une bouchée, je ne l'ai pas lâché et l'ai fini en un peu plus d'une journée.



Résumé : Laura Ayars et David Baskin, l'ancienne top model devenue femme d'affaires et la superstar de l'équipe de basket des Celtics : un couple béni des dieux ! Mais, en pleine lune de miel, la tragédie frappe. David part nager et disparaît. Sans un adieu... Accident ? Meurtre ? Suicide ? Laura se lance dans l'enquête et découvre bientôt des secrets vieux de trente ans, que ses proches ont tout fait pour enfouir... Mensonges, trahisons, jalousies, meurtres... Quand le passé menace de ressurgir, un tueur tapi dans l'ombre est prêt à tout pour empêcher la vérité d'éclater. (Babelio)

Mon avis : Un tout bon Harlan Coben ! Si ce fut effectivement son premier roman, il est manifeste que tous les éléments qui ont fait son succès s'y trouvaient déjà. Un polar haletant, une intrigue bien ficelée, quelques rebondissements inattendu... Un livre dont on ne peut se détacher.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 juin 2012

Y vuelvo a sentirme llena de esperanza...


Si depuis mon retour, j'ai très peu avancé dans la recherche d'emploi, en sortant de mon rendez-vous au CIO, j'ai retrouvé un peu de cet espoir que j'avais début 2009. Où même si les nombreux cv et lettres de motivation envoyés n'avaient débouché sur aucun emploi, à chaque fois j'espérais et me projetais. 



J'ai un peu balayé cette peur de replonger dans le désespoir qui te serres la gorge quand tous ces cv et lettres envoyés ne semblent plus être que des bouteilles lancés à la mer. 

Reste que là, après un rendez-vous qui a remis au goût du jour mon cv et l'a réorganisé, après avoir discuté avec la personne qui m'a reçue et aidée, je me sens plus optimiste qu'il y a une semaine. Faut dire aussi que l'optimisme face au marché de l'emploi n'est pas l'attitude la plus courante en Espagne ces derniers mois et à force d'entendre les uns et les autres parler de leurs craintes et de leurs déboires, ça n'aide pas.

Bref. Là, j'attends un mail de mon conseiller de lundi concernant la nouvelle version de mon cv. Et à partir de là, je repars à la chasse et à l'envoi de cv et lettres de motivation.

J'ai bien suivi ses conseils par contre. J'ai commencé à agrandir mon réseau sur Linked'in. Anciens élèves de ma promotion, connaissances lors de formations, les gens rencontrés lors de mes stages... Reste à savoir comme gérer et utiliser ce réseau de manière efficace.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 11 juin 2012

Compras de mayo

Si le début du mois a été plutôt tranquille niveau shopping, à partir de mi-mai, j'ai eu quelques coups de coeur...

Tout d'abord, ces deux robes chez C*che-C*che. Une marque que j'apprécie de plus en plus. Dénichées un peu par hasard, en essayant une robe au motif zèbre. Qui finalement m'allait super bien...sauf qu'il n'y avait plus ma taille. Bref, je demande à la vendeuse si ils ont d'autres robes dans le même genre de modèle. Elle m'en a amenées quatre. Dont les deux gros de coeur suivants.



La robe que j'ai porté pour ma despedida "sorpresa" mais qui me va mieux qu'au modèle. Simplement parce que j'ai plus de rondeurs.
Lorsque les températures ont commencé à augmenter, j'ai eu envie de sandales. J'avais flashé sur un modèle en vitrine mais pas convaincue une fois la paire aux pieds. Et je suis finalement repartie avec celles-ci, de la marque 24 h*s. Super confortables aux pieds, j'adore !




Et enfin, un petit caprice, ce sac Sk*nkfunk acheté la veille de mon départ. Mais j'aime tellement l'originalité de la marque et puis, il me "fallait" remplacer un sac arrivé en fin de vie. Et puis, comment ne pas craquer lorsque l'on passe la porte du pierceur pour demander des informations sur la fin des soins de mes récents piercings ?

En vrai, le bleu tire plus sur le turquoise-bleu d'eau que ce bleu ciel un peu fade

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sé feliz #25




Busca el equilibrio
(Cherche l'équilibre)
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 9 juin 2012

BDS {90}

Une drôle de semaine où je suis en mode "ré-adaptation". Tout d'abord, aux horaires et au rythme de vie. Où je me suis pas mal laissée vivre, laissée aller mais j'ai quand même repris un peu le dessus à partir de jeudi.


Parce que c'est bien beau d'être rentrée, d'avoir soufflé (un peu), récupéré (pas beaucoup et pourtant je suis dans mon lit avant 22h), il faut maintenant se mettre en chasse. À la recherche d'un boulot. Et j'avoue que le souvenir d'une année 2009 pleine d'espoirs déçus et surtout cette amertume et ce désespoir face à des réponses négatives, quand il y en avait, ne me donne pas vraiment envie de me remettre à éplucher les annonces et peaufiner cv et lettre de motivation. D'ailleurs, tout ce que j'ai fait cette semaine, c'est remettre celui-ci à jour et prendre un rendez-vous d'aide à l'insertion professionnelle via le Centre d'Informations et d'Orientation de mon ancienne univ'. Histoire de définir clairement ce que je recherche et de recevoir des conseils concernant mon cv et ma lettre de motivation. Autant mettre un maximum d'atouts de son côté.

J'ai pris des infos aussi pour savoir comment postuler dans l'enseignement ici. Le site que l'on m'a renseigné est un peu (beaucoup) nébuleux mais une fois l'ensemble des documents nécessaires identifiés, une adresse postale où envoyer le tout dénichée, reste plus qu'à identifier à quel(s) "poste(s)" proposer ma candidature...

Et puis, une chouette soirée avec les amies retrouvées. Un spaghetti et beaucoup de papotage. Un petit coup de pied au cul aussi. N'empêche, je crois que j'en avais besoin... Et un thème (presque) récurrent, la grossesse de l'une d'elle et les mois à venir. Une étape que je me sens loin d'être prête à envisager et encore moins à franchir...pour plusieurs raisons. Ce qui ne m'empêche pas de me réjouir pour les autres.

Pleins de petits projets de sortie qui se dessinent aussi tout doucement. Et ça, ça fait plaisir !

Voilà. Juin a commencé, dans un autre pays et avec de "nouveaux" projets qui aboutiront je l'espère...
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 7 juin 2012

Riña de gatos : Madrid 1936 - Eduardo Mendoza

C'est le troisième livre tiré de la liste de Mademoiselle du Petit Bois de romans situés dans cette période sombre de l'histoire espagnole qu'est la guerre civile que je lis et dont le titre en français est "Bataille de chats. Madrid 1936".



Résumé : Au printemps 1936, un Anglais nommé Anthony Whitelands arrive en gare de Madrid. Il doit authentifier un tableau inconnu appartenant au duc de la Igualada, un ami du chef de la Phalange, José Antonio Primo de Rivera. La valeur du tableau peut-être décisive pour favoriser un changement politique crucial en Espagne. A peine arrivé à son hôtel, Whitelands va se trouver bien malgré lui au centre d'un imbroglio politique mêlant policiers, diplomates, espions, ministres, femmes du petit et du grand monde, tous lancés à ses trousses dans une atmosphère de conspiration et de veillée d'armes.
De rebondissement en rebondissement, Bataille de chats renoue avec le meilleur de Mendoza: des événements dramatiques, une intrigue policière et un humour à toute épreuve sont au rendez-vous, rappelant au lecteur que la tragédie est l'un des masques de la comédie humaine.
Prix Planeta 2010. (Babelio)

Mon avis : Des trois livres que j'ai lu ayant pour cadre historique la période de la guerre civile espagnole, c'est celui que j'ai préféré. L'auteur insère ici un regard extérieur à travers un protagoniste anglais qui, si les soubresauts de l'Espagne l'intéresse, y reste indifférent et ne souhaite ni y être mêlé, ni y prendre part. La trame aussi qui mêle histoire de la peinture espagnole, roman noir, politique et espionnage.
C'est aussi le troisième et donc certains personnages historiques se retrouvent d'un roman à un autre, d'un auteur à un autre. L'ambiance dépeinte de ces années sombres est toujours la même. Les lieux aussi. Madrid semble être le centre de tout ce qui se passe. Et j'ai aimé découvrir le Madrid des années 30,je me suis replongée dans ces rues que j'ai moi-même parcourue quelques décennies plus tard, avec un autre visage sans doute. Et puis surtout, j'aime me plonger dans l'histoire, même sombre, de ce pays et ces habitants pour qui j'ai une tendresse toute particulière.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 6 juin 2012

De vuelta en casa !

Ça fait donc trois jours que je suis rentrée maintenant. Et j'avoue un immense sentiment de flemme. Si j'ai vidé les valises assez rapidement, il reste deux-trucs à ranger, mettre dans l'ordre dans mes papiers et commencer à me remuer.



J'avoue, je traîne. En même temps, les journées filent tellement vite. Rien qu'hier, le temps de passer manger chez ma grand-mère à midi, de profiter pour faire quelques courses dans le centre du village (et faire demi-tour presque arrivée parce que j'ai oublié la lettre que je voulais poster #failed), regarder la rediff' du film du lundi soir et paf, la journée touche déjà à sa fin.

Profiter du petit chat, récupéré chez une amie de la Dragonne. Toute petite, on suppose même qu'elle n'avait peut-être pas atteint les six semaines quand ils nous l'ont donnée. Par contre, elle est propre et préfère manger les granulés de chat adulte dans le bol de l'autre chat que les siens. Reste qu'elle est pas au point au niveau de sa toilette, elle a des espèces de croutes dans le pelage. Et elle adore s'endormir dans les bras.


Bref, pour le moment, même si je peine à me démarrer, le retour n'a pas été trop difficile.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 4 juin 2012

Sé feliz #24


Ánimo, tú puedes
(Courage, tu peux le faire)
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 2 juin 2012

BDS {89}

Une semaine de dernières fois et d'au revoir. Une semaine trop chaude pour la fille du Nord que je suis, qui a bien souffert sous le soleil, où les températures avoisinaient les 33°C. Qui en a quand même profiter pour bronzer un peu. Et qui a vu brunir ses bras.


Un sourire au coin des lèvres quand, après avoir annoncé aux 2° de la ESO  que c'était mon dernier cours avec eux, l'un d'eux a dit "Mais de toute façon tu reviens en octobre". Ben non, pas cette fois...

Une épine ôtée du pied grâce à un banquier arrangeant qui me permettra de fermer mon compte d'un simple mail début juillet. Le temps que la dernière facture d'internet arrive.

Et ce soir, l'envie d'être déjà à demain, que le voyage en bus soit terminé. Je ne sais pas de quoi juin et les mois suivants seront faits mais il faudra se ré-adapter...
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...