samedi 31 décembre 2011

Brèves de la semaine {67}

Et voilà. Une semaine et une année qui touche à sa fin. Et encore une semaine sympathique.


Où j'ai commencé (et presque terminé) mon devoir à rendre pour la mi-janvier sur la phonétique. Et c'est pas toujours évident. 

Où je profite chaque matin du pain que fait mon père depuis quelques semaines. Rien à voir donc avec le pain de mie que je mange en Espagne !

Où j'ai trouvé le cadeau d'anniversaire que Choupette voulait. Pas plus compliqué que ça. Un lecteur mp3 vu dans un clip, dont j'ai pu repéré la marque et commandé sur le site de celle-ci. Et dans les 48h, il était livré !

Où fut partagé un autre moment entre filles. Une "excursion" à Durbuy pour retrouver une amie qui vit par là. Une chouette petite (toute petite) ville. 

Une fin d'année qui terminera sans fioritures. Entre les amis dispatchés à travers la Belgique et qui font chacun le réveillon avec les amis du coin, cette année ce sera tranquille à la maison avec mes parents, Choupette et mes grand-parents. Et finalement, ce n'est peut-être pas plus mal... Pas le courage/l'envie de dépenser des sous pour sortir en boîte après le souper, même si parfois je me dis que j'aurai aimé passer ce réveillon en Espagne et sortir comme un soir ordinaire en faisant la tournée des bars.

Allez, plus que quelques heures avant une nouvelle année. Et même si ce passage  à l'an neuf ne changera pas grand chose, passez au moins une bonne soirée comme vous l'aimez !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 décembre 2011

Malveillance - Mientras duermes

C'est en lisant ce matin la revue cinéma de la semaine sur le blog So Busy Girls que j'ai appris que Mientras Duermes, ce thriller que j'ai vu en Espagne au mois de novembre, vient de sortir en France (et sortira donc probablement en Belgique aussi) sous le titre de Malveillance

Je vous propose donc une nouvelle fois ma critique de ce film, ça vous évitera de fouiller dans les archives si le film vous intéresse.

Malveillance est un thriller avec un chouia de film d'horreur de Jaume Balagueró avec Marta Etura et Luis Tosar.

Synopsis : César travaille comme concierge dans un immeuble. Ce n'est peut-être pas le meilleur boulot du monde mais il n'en changerait pour rien au monde, parce qu'il lui permet de connaître à fond tous les habitants de l'immeuble, leurs mouvements, leurs habitudes. Depuis son poste, il lui est facile de contrôler leurs allées et venues, les étudier, découvrir leurs points faibles, leurs secrets. Si il le voulait, il pourrait même contrôler leurs vies et influencer celles-ci comme s'il était Dieu, ouvrir leurs blessures et fouiller dedans. Et tout ça, sans éveiller les soupçons. Parce que César a un secret, un jeu particulier : il aime blesser, déplacer les pièces nécessaires pour faire mal. Et la nouvelle locataire du 5°B a constamment le sourire aux lèvres. Chaque jour, elle va et vient radieuse et lumineuse. Rapidement, elle deviendra le nouvel objectif de César. Un défi personnel. Une obsession. Le jeu de César va commencer à se compliquer fortement. Très vite, il deviendra imprévisible. Dangereux. Si il n'y prend pas garde, il pourrait même se retourner contre lui... (synopsis de labutaca.com)

Mon avis : c'est sans doute plus un thriller psychologique, un film de tension  plus qu'un film d'horreur au sens strict du terme. César va très loin dans ses manoeuvres pour déstabiliser Clara et lui faire perdre son sourire. Les éléments se mettent peu à peu en place pour finalement arriver au point culminant, à la pire chose qu'il aurait pu lui faire... Un film qui remue, car il a ce caractère de "ça pourrait arriver dans la vie réelle" et dont toutes les pièces s'emboîtent parfaitement pour culminer dans l'horreur de Clara.
Un film que je vous conseille, si jamais il est diffusé en France ou en Belgique et qui a d'ailleurs reçu plusieurs prix.

Et pour (re)voir le trailer original, qui dévoile moins d'éléments que la version pour la France, c'est ici !

Enfin, si vous allez le voir, venez me donner votre avis sur ce film...
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 décembre 2011

De lo que he leido y visto ultimamente

Durant cette première semaine de vacances, j'ai pas mal lu.


Tout d'abord, "La valse lente des tortues" de Katherine Pancol que j'ai avalé en deux-trois jours. Où l'on retrouve ceux que l'on avait laissé dans "Les yeux jaunes des crocodiles". On découvre une nouvelle facette du personnage d'Hortense, agaçante d'égoïsme dans "Les yeux jaunes des crocodiles" et plus humaine, plus sensible dans celui-ci. On suit l'évolution de Joséphine et de Zoé qui grandit. La modification des relations mère-fille entre les deux suite à l'entrée dans l'adolescence de Zoé. Joséphine qui s'affranchit petit à petit des démons du passé.
J'ai beaucoup aimé la manière dont Katherine Pancol parle des sentiments et les décrit. Plusieurs phrases, plusieurs passages ont fait écho à des moments que j'ai vécu et/ou ressenti. Comme celui-ci : "On tombe amoureuse et, un jour, on se relève et on est plus amoureuse. Quand avait commencé ce désamour ? Elle se souvenait très bien : leur promenade autour du lac, la conversation des filles qui couraient, le labrador qui s'ébrouait, Luca qui ne l'écoutait pas. Leur amour s'était effrité, ce jour-là.". Par contre, ce qui m'a moins plu, c'est l'histoire de serial killer qui n'apporte pas grand-chose à l'histoire en général. Mais dans l'ensemble, un très bon roman.



Et puis, j'ai aussi dévoré "Un heureux événement" d'Eliette Abécassis. Dévoré car il se lit vite, comporte peu de pages et ma Best me l'a prêté, l'ayant elle-même eu à prêter d'une collègue, je me suis donc quelque peu dépêchée de le lire pour qu'elle puisse le lui rendre. Et là, j'ai un avis plutôt mitigé. Il me manque un petit quelque chose. La vision peut-être unilatérale qui y est présentée, sans doute.

Image : Allociné
Enfin, j'ai vu "La délicatesse". J'avais adoré le livre, pour le style de l'auteur, et j'ai beaucoup aimé le film. Beaucoup de douceur, de délicatesse dans ce film. Où l'on passe du conte de fée à une vie "brisée". Et où peu à peu revient l'envie de vivre de la manière la plus inattendue.
Je redoutais un peu la participation de François Damiens pour le rôle de Markus car je ne suis absolument pas fan de ce qu'il est fait d'habitude mais je l'ai trouvé très bien, très juste, touchant ici. Une bonne surprise. Et puis, petit coup de coeur pour l'acteur qui joue François, Pio Marmai.

Image : Allociné

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sé feliz #1


Muéstrate
(Montre-toi)


Une petite série que j'inaugure et qui reprend les petites phrases insipirantes et inspiratrices proposées chaque semaine dans mon agenda et que je partagerai avec vous.

 (Photo : http://weheartit.com )


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 décembre 2011

Brèves de la semaine {66}

Joyeux Noël ! J'espère que vous avez passé un bon réveillon sans trop d'excès... Pour ma part, ce fut une chouette soirée en famille. De celles que j'apprécie et pour lesquelles il ne faut pas nécessairement attendre Noël !
  
Une semaine tout en douceur et en tranquilité et qui a commencé par les achats de Noël avec ma mère. Quelques vernis et des boucles d'oreilles achetées chez Oxfam. Coup de bol, ils ouvraient exceptionnellement ce lundi ! Une bonne surprise pour ma mère, le nombre de jolies boucles d'oreille qu'ils avaient en stock. Au point qu'elle n'arrivait pas à se décider ! Mais bon, une bonne idée de ma part de lui proposer d'y faire un saut.

Un croque-monsieur dégusté chez ma Best mardi midi, des retrouvailles et des blablas de filles. De ces heures, parfois si rares, et qu'on apprécie d'autant plus.
Une virée au marché de Noël de Bruxelles prévue ce jeudi mais qui a été annulée suite à la grève de la SNCB. Résultat, je n'aurais pas vu Stella mais plutôt "La délicatesse" au ciné avec ma Best.

Des journées passées à la maison, des couacs administratifs réglés, quelques parties de snowboard sur la Pl*ystation avec Choupette,... une première semaine de vacances relax donc.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 24 décembre 2011

Feliz navidad !

Dans quelques heures, ce sera l'échange des cadeaux à la maison. Juste entre nous. Chacun espère avoir visé juste, trouvé le petit cadeau qui fera plaisir. Et puis, ce sera le réveillon chez mes grand-parents, avec mes cousins. Comme chaque année. Une chouette soirée en perspective. Soirée en famille que j'apprécie d'autant plus, après une absence de trois mois et le réveillon loupé de l'année dernière.

Feliz navidad a tod@s !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 décembre 2011

Los placeritos al volver a casa

Il y a des petites choses qu'on redécouvre, des petits plaisirs simples lorsque l'on rentre chez soi.

M'être plongée dans "La valse lente des tortues" de Katherine Pancol dès vendredi soir et l'avoir déjà (presque) fini. Le plaisir de lire une belle brique, en français, en l'espace de quelques jours. 

Découvrir la petite chatte qu'ils ont recueillie à la maison. Une petite boule de poils noire, avec une ligne blanche sur le ventre. Qui regorge d'énergie, est super jouette et se fait câline quand l'envie lui prend. Et retrouver mon autre chat, le sauvage. 

Se décider à prendre les devants et partir à pied chez mes grand-parents. Marcher 15-20 minutes dans le froid et arriver enfin à destination. Avoir un petit moment rien qu'avec eux. 

Déguster des plats que je ne prendrais pas la peine de préparer pour moi seule. Comme les chicons au gratin de ce samedi midi. 

Toutes ces petites choses que l'on redécouvre après une absence. Et qui vous réchauffe malgré les températures hivernales qui règnent dehors.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 18 décembre 2011

Brèves de la semaine {65}

Une belle semaine qui s'achève ce soir. Même si après mon énorme pont, le début en a été un peu difficile.

De chouettes moments en classe. Où je suis venue à bout de mes activités sur Saint-Nicolas. Et où j'ai même pu tester le tableau numérique en classe. La classe quoi ! Même si c'est loin d'être aussi rapide et simple qu'une craie et un tableau.

Un retour qui s'est bien passé même si la journée de voyage s'est faite longue. Et quel plaisir d'être de retour chez soi. Mais ça fait bizarre, parfois. Comme j'ai zappé l'espagnol d'un coup. Et il suffit de cinq minutes de TVE International chez mes grand-parents pour que je pense, voire lâche deux-trois mots, en espagnol.

Et puis la neige qui a commencé à tomber vendredi soir, le cougnou au sucre mangé ce soir chez ma grand-mère... Ce coup-ci, ça sent vraiment Noël !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 décembre 2011

Back home !

Et voilà, cette année Noël réussi en vue, j'ai au moins réussi à arriver chez moi avant les fêtes ! 

Mis à part un décollage un peu plus secoué que d'habitude (il me semble) et l'estomac un peu retourné (la faute au café du petit déj' bu juste après le jus d'ananas), tout s'est impeccablement déroulé. Descendue de l'avion à 15h30, une grosse demi-heure plus tard j'étais chez moi...

Reste que la différence avec l'Espagne est énorme, j'ai été accueillie par la pluie après avoir traversé une couche épaisse de nuage (depuis l'avion hein). Couche qui est beaucoup plus fine au-dessus de l'Espagne, on comprend d'où vient le ciel si gris sous nos contrées (mais d'où viennent ces si nombreux nuages ?)

Et now, a disfrutar de esas tres semanas en mi tierra !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 décembre 2011

Un día extraño

Tic, tac. Ce coup-ci, il ne reste qu'une grosse poignée d'heures avant que je ne sois chez moi. Si tout se passe bien (mais bon, là le climat a l'air ok et pas de grèves en vue pour demain).

Et j'ai passé une journée un peu étrange mais bien agréable. Qui a commencé par une attaque de moustique vers 4h00 du matin. J'avoue, ce matin, j'ai quand même eu un doute. Vrai moustique (on est quand même mi-décembre et même si les températures ont regrimpé vers les 15°C, faut pas exagérer) ou je l'ai seulement rêvé ? Et là, ce sera un sacré rêve étrange. Rêver que je suis dans mon  lit et qu'un moustique me tourne autour de la tête pendant une bonne demi-heure (voire plus). Mystère, mystère.

En classe, aujourd'hui, j'ai pour la première fois utilisé le tableau digital. Alors, c'est super pratique pour corriger un texte à trous au tableau. Pour le reste, rien ne vaut la craie et le tableau vert, au moins, il faut ni les allumer ni les calibrer. Reste que c'est quand même hyper fun d'écrire au tableau avec juste un doigt et les élèves se pressent pour passer au tableau...

Enfin, à quelques heures du départ, tout ou presque rentre dans la valise. Verdict demain matin. Reste à savoir si j'ai pas dépassé les 20 kg autorisés... Mais d'ici là, il me reste donc à boucler l'étape valise, passer un coup de balai dans ma chambre et faire les poussières (on a fait la limpieza de l'appart cet aprem', je vais quand même passer le balai avant de partir) et puis filer ses truffes à La Profe. 

Vivement demain !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 décembre 2011

D-2

Et voilà, dans 48h mon avion aura atteri et je serai en Belgique pour trois semaines de vacances. C'est toujours extrêmement bizarre de se dire que dans quelques jours, je serai à nouveau chez "moi". 

Bon, comme d'hab, on a beau être à J-2 et je devrai prendre un autobus à 7h00 vendredi matin, je n'ai (presque) pas commencé ma valise. D'ailleurs, je viens de rentrer de mon cours d'aérofitball et j'ai une machine qui tourne. Faut dire qu'à force j'ai l'habitude. J'ai juste rédigé une petite liste de tout ce que je voudrais y faire entrer. Et j'y ai quand même mis deux-trois bricoles. Parce que j'ai absolument zéro motivation pour bosser, alors il fallait bien trouver quelque chose à faire. 

Par contre, j'ai mis un peu d'ordre dans ma chambre. On voit clairement que je suis sur le départ. Les bijoux sont dans leur boîte au lieu de trainer sur la commode et j'ai fait le tri des différents papiers accumulés depuis trois mois.

Bon, demain, je m'y mets sérieusement... j'espère vraiment que tout rentrera sans trop de mal. Et puis, surtout que mon avion sera au rendez-vous vendredi, pas comme l'année passée...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 décembre 2011

El agenda 2012 - Sé feliz

Déjà, pardon pour la qualité des photos, mais prendre un agenda en photo, c'est plus que compliqué. Heureusement que mon appareil photo dispose de l'option "texte".

ça, c'est pas moi qui l'ai prise, elle vient de , c'est pour ça qu'elle est pas floue...

Je dois avouer que j'ai longtemps hésiter entre commander les carnets 2012 de mon X-17 offert l'année dernière et puis je me suis laissé tentée par celui-ci. Pour ces petites phrases inspirtantes, une par semaine. Et pour les petites dessins que l'on retrouve au fil des pages. Allez, je vous montre.

La petite phrase inspirante de la semaine : Sois curieux de ce qui t'entoure

et le même dessin que l'on retrouve pour la semaine
Le format est idéal, il est sympa et les dessins sont mignons. Par contre, qu'est ce que je regrette qu'il soit "bêtement" cartonné ! Un truc que j'ai adoré avec mon ancien agenda, c'est de pouvoir y glisser des cartes de visites, des petites lettres et des petits souvenirs. Maintenant, il falloir que je trouve un "accessoire" pour remplir cette fonction. Mais bon, c'est son seul défaut donc...

Et vous, il est comment votre agenda ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 décembre 2011

Pinchos vegetarianos, cockel peruano, pannetone y chocolate caliente belge

Voilà le cocktail gagnant de ce weekend. 

Samedi soir, quedada veggie, c'est-à-dire de pinchos végétariens. Un rendez-vous mensuel organisé par une association. Original car la plupart des pinchos sont quand même à base de viande mais face à la demande, de nombreux bars proposent maintenant une certaine variété de pinchos végétariens. Parfois surprenants mais toujours exellents. Hilos de patata con guacamole, toasts avec des crudités, piperade et autres pinchos succulents. Et puis, chacun a terminé la soirée comme il l'entend. Moi, avec un petit groupe d'amis et un succulent mojito...

Et puis dimanche, une après-midi tranquille chez un ami. Qui nous a préparé un cocktail péruvien. Ensuite, nous avons préparé un chocolat chaud avec du chocolat C*te d'Or issu de ma "réserve", accompagné de pannetone. Espiritu navideño. Et un film pour terminer en beauté ce weekend.

Et dire que dès la semaine prochaine, ma vie va redevenir plus calme...
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 11 décembre 2011

Brèves de la semaine {64}

C'est fou comme cette petite semaine de "congé" est passée vite quand même. Rien de bien particulier, ce fut très calme. Deux petites excursions (voir les messages précédents) et bosser pour mon DU FLE, ce fut tout le programme de cette semaine. 

J'ai donc pris de mauvaises habitudes. Pas besoin de me lever, je dormais donc mes dix heures par nuit. Entre minuit et 10h30 bien évidemment. Le réveil avant 08h00 lundi va être dur...

De bonnes habitudes aussi. J'ai découvert que j'avais accès à la salle de fitness pour 6.60 euros/mois. Merci l'abonnement aux installations sportives de la ville. Et donc, au lieu de bêtement zapper mes heures de sport hebdomadaires pour cause de jours fériés, je les ai remplacé par deux heures à la salle de fitness. 40 minutes de cardio et un parcours sur les machines. Même pas mal, en plus. Ce qui m'étonne assez.... Par contre, j'ai découvert que j'avais le bas de la colonne vertébrale un chouia trop courbé. Par exemple, je ne sais pas et ne peux pas faire les abdos où couchée sur le dos, les jambes à 90°, il faut les descendre le plus bas possible. Parce que mes lombaires décollent même si je contracte à fond les abdos. Et pour le coup, ça m'a rassuré que la "monitrice" me dise que je devais éviter. Moi qui n'ai jamais su faire cet exercice, je sais maintenant que je ne peux pas, un point c'est tout. Et là, on voit tout l'intérêt de demander à ce qu'on nous propose des exercices de muscu. Car dans les cours collectifs, quel prof peut repérer ton problème ?







J'ai aussi fait des truffes pour la deuxième fois. J'ai un peu mieux géré la préparation cette fois et elles sont toujours aussi bonnes ! Maintenant, un ami qui est venu à la maison les goûter vendredi soir m'a proposé une autre utilité pour les 1kg200 de chocolat que mes parents m'ont envoyé... Un vrai chocolat chaud. À détester peut-être déjà ce dimanche !

Et puis, non seulement j'ai terminé mes courses de Noël mais j'ai en plus terminé l'achat de friandises de Noël typiques : turrón, mazapán de Soto et guirlache d'amandes. Par contre, tout ça, ça va sacrément peser dans la valise !
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 10 décembre 2011

El mercado medieval en Santo Domingo de la Calzada


Même si ces 10 jours de pont n'ont pas signifié pour moi vacances exotiques, j'en ai quand même profité pour faire quelques excursions. Dont jeudi à Santo Domingo. Malheureusement, comme c'était jour férié, c'était un peu mort niveau bus... ou on y passait toute la journée ou deux-trois heures. Et finalement c'est la dernière option qu'on a retenue.

J'y étais déjà passée l'année dernière, lors de ma dernière étape du Camino de Santiago. Et malgrè la fatigue, j'avais trouvé que la ville valait la peine d'être vue. Et ce jeudi, avec le marché médiéval, ça l'était encore plus...

Direction le centre  historique
La boulangerie qui a pris des airs médievaux pour l'occasion

En plus du marché où les artisans sont habillés comme au Moyen-Âge, diverses animations sont prévues... Jongleurs et troupes musicales qui passent dans les rues, spectacle de théâtre sur un balcon... L'ambiance est donc au rendez-vous. Finalement, nous sommes peu restées sur le marché, nous avons été faire un tour dans la Cathédrale. Histoire de voir le Bélen napolitain. Un vrai village reconstitué. Et bien sûr, le coq qui vit dans l'église ! (Vous pouvez aller lire le pourquoi de sa présence et la légende là, au bout de la page)

L'association qui s'occupe de l'événement

Le Bélen, avec Marie, Joseph et le divin enfant au milieu (pour les yeux perspicaces)

Le coq dans la cathédrale
On a même eu la chance de l'entendre chanter lors de notre visite de la Cathédrale !

En sortant de la Cathédrale, il était déjà l'heure de penser à manger un peu avant de reprendre le bus. Direction la dizaine de bars qui offraient le pincho+vino del año ou corto (petite bière) ou mosto (proche du jus de raisin mais différent) à 1.50 euros ! Et là, on a pu déguster de savoureuses croquettes de jamón. Comme je les aime, bien crémeuses et douces à l'intérieur. Un régal !
Les fameuses croquettes du bar Eibarresa
Bref, encore une chouette après-midi. Un seul regret : ne pas avoir pu faire un tour sur le dos d'un âne. Ils étaient vraiment super mignon mais c'était réservé aux enfants... 

Santo Domingo by night

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 décembre 2011

He vuelto en Vitoria-Gasteiz

Et cette fois-ci encore, je n'ai pas des masses de photos...mais quand même plus que la dernière fois. Il faut dire que finalement la journée n'aura pas été tellement tourisme mais plutôt papote.

Je devais donc retrouver la Nimoise à la gare routière et après les présentations d'usage, nous sommes parties direct pour le centre. Et hop, un petit café en terrasse ! C'est là que vu le soleil splendide et les couches de vêtements que j'avais empilé pour affronter le froid vitorien que j'ai viré le manteau et que j'ai passé presque toute la journée en pull. Au mois de décembre et dans le nord de l'Espagne, increible

Bref. On prend un café sur la Plaza de la Virgen Blanca et on papote.
Là, je triche c'est une photo d'il y a trois semaines. D'ailleurs, il faisait froid, la terrasse est vide. Mais la photo est plus réussie que celles d'aujourd'hui.
Et là, c'était aujourd'hui donc, depuis la terrasse en attendant que La Nimoise revienne avec les cafés.
Là, elle me dit qu'une amie à elle va nous rejoindre et elle me (nous) propose d'aller faire un tour sur le petit marché de noël, histoire (entre autres) de l'aider à choisir une bague.

Autre vue de la Plaza de la Virgen Blanca
Et là, coup de coeur de la journée pour un artisan catalan, Guillem Pove. Des bijoux en argent fantastiques et uniques. On a aidé La Nimoise à faire un choix entre cette bague et la même en plus fin (pas trouvé sur le site). Si vous voulez y jeter un oeil, c'est par ici.

Ensuite, petit tour dans un parc tout proche où le bélen (la crèche) a été installé. Par contre, le bélen, c'est à une toute autre échelle que de par chez nous. Des petites scènettes dans tout le parc. Et les visites à Marie, Joseph et le divin enfant entre certaines heures, dans une espèce de petite grotte. Mais ça vaut la peine de voir au moins une fois un bélen espagnol.

Par contre, pas de photos du bélen, à part ces quelques moutons. Et la cathédrale (enfin je crois que c'en est une) qui est juste à côté du parc.

Toujours dans le parc. Au fait, Vitoria est réputée pour ses espaces verts.

Et là, il était déjà l'heure de manger. Nous sommes allées au Siete, et on a super bien mangé. Entrante, primer plato, segundo plato, postre, pan y vino pour 11,90 euros !! En entrée, c'était donc une tranche de saucisson de canard, en premier plat j'ai pris les petits pois au jambon de york. J'en raffole pas, c'était un choix par élimination et franchement c'était super bon. Même si la ration étant copieuse je n'ai pas fini mon assiette. En second plat, j'ai pris une entrecôte avec une sauce au nom basque (mais c'était clairement au fromage, quelque chose comme du parmesan, je pense). Un vrai régal. Et puis en dessert, le gâteau au turrón avec du chocolat chaud. Un délice ! Par contre, c'était copieux ! Et pour tasser tout ça, zou, un petit café dans un bar dans un espace vert. À nouveau en terrasse. C'est qu'il faut profiter du soleil quand il est là !

Et puis, ce fut l'heure du shopping. J'ai pu achever mes courses de Noël et j'ai enfin trouvé ce qui est en rupture de stock chez Séph*ra à Logroño pour les soeurettes. Aleluia. J'ai profité d'une promo (20%) chez *f pour faire une razzia sur les fards à paupières. Trois Cl*rins (un rosé, un mauve et un vert) et un Di*r (je voulais un gris et c'est la seule marque dont le gris me plaisait et puis à 20%, je me suis fait plaisir). Je me suis acheté une écharpe chez Desigu*l aussi et puis des gants que j'avais repéré sur internet au Corté Inglés.  Je les avais vu en gris avec un peu de dentelle noir au niveau du poignet, finalement je les ai pris en  noir. On remarque un peu moins le détail en dentelles, mais ça va quand même mieux avec ma veste. Faut bien que je me prépare à rentrer en Belgique dans un peu moins de dix jours !

Parfaite pour aller avec ma veste rouge, blanche et noire.


Une journée pour le moins agréable donc.

 Et en bonus, le bureau de poste (ici on dit oficina de Correos) de Vitoria.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 décembre 2011

Una revista destacada

Habituellement, je ne suis pas trop presse féminine de mode. Je n'ai d'ailleurs jamais compris ce que ma soeur pouvait bien trouver à Glam*ur, personnellement après en avoir acheté un, lu sans grand intérêt, je n'ai plus jamais réitéré l'expérience. J'aime d'ailleurs à dire que je me fous de ce qui est à la mode ou pas, j'achète ce qui me plait et ce qui me va (ou ce que je crois qui me va...ahem).

Et puis, le mois passé, j'ai découvert Cu*re Stilo. Et j'ai adhéré au concept. Un magazine qui se veut mode mais accessible. Qui présente les tenues portées par des "stars" et leurs équivalents abordables (M*ngo, T*p Sh*p, Z*ra, etc). J'ai enfin eu l'impression d'un magazine ne parlant que fringues mais de fringues que je peux m'acheter et porter tous les jours. Et ça, j'adore !

Après, ça reste un magazine mode et je n'adhère pas à tous les styles présentés. Mais, contrairement à d'autres magazines, où je me demande vraiment où peut être le plaisir à parcourir des pages de photos mettant en scène des tenues impropables et/ou hors de prix, avec Cu*re Stilo, j'ai vraiment l'impression qu'il s'adresse à moi, que je peux adapter ses propositions à mon style, à ma silhouette et surtout à mon porte-feuille !

Un vrai coup de coeur ! À tel point que j'envisage de contacter la rédaction pour savoir si il serait possible de souscrire un abonnement depuis la Belgique...Par contre, ne cherchez pas le site internet, il est franchement fade par rapport au magazine.

Et vous, adepetes de ce genre de revue ou pas du tout ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 3 décembre 2011

Brèves de la semaine {63}

Décembre commencé, les jours vont maintenant filer jusqu'à cette nouvelle année qui nous attend, là, au coin de la rue...

Cette semaine, de chouettes moments en classe. J'ai pu commencer avec certaines petites classes les activités sur Saint-Nicolas. Quel plaisir de les voir chanter à pleins poumons Venez venez Saint-Nicolas !

Je disais encore la semaine passée que mon manteau d'hiver s'ennuyait ferme au fond de l'armoire. Eh bien, cette semaine, il en est enfin sorti. Les températures ont chuté d'un coup et varient entre 3°C et 10°C. Frisquet donc !

Petite nouvelle de la semaine : mes parents ont apparemment recueilli un nouveau chat. En plus de l'actuel, récupéré après le départ et abandon des voisins d'en face, une nouvelle pièce rapportée est entrée dans la maison.  Et vu son haut degré de sociabilité, d'après ce qu'ils m'en ont dit, il n'y a pas de doutes possibles, ce n'est pas un chat sauvage qui les aurait subitement adoptés...Mais qui sont donc ces gens qui abandonnent leurs chats comme ça ?

J'ai enfin le cadeau de Noël pour mon père : un decimo de Loteria de Navidad ! Une véritable institution que la Loteria de Navidad ici et comme j'étais à cours d'idée cadeau, je me suis dit que pour un joueur de Lotto invétéré comme mon père, c'était l'idée toute trouvée. Reste que le choix du numéro du decimo a été ardu. Je me suis finalement décidée pour celui de mon instituto, histoire de faire d'une pierre deux coups !
 
Et puis fini ce rythme difficilement tenable de deux posts par jour du lundi au jeudi. J'avais augmenté la cadence, ayant pas mal de choses à raconter mais là, le filon s'épuise et donc je vais revenir à une vitesse de croisière plus calme..
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 décembre 2011

Un viernes inesperado

Alors que je m'apprêtais à passer un vendredi plutôt calme et studieux, ce matin tout s'est précipité...

Après le coup de fil bi-hebdomadaire de ma mère (merci Sk*pe), j'ai reçu un appel de l'instituto m'annonçant que mon chèque pour l'avance du mois de novembre  m'attendait. Youhou! Pas de problèmes de sous ce mois-ci donc... ouf! Par contre, ça a été la course : le temps de filer sous la douche, courir jusque là, passer dans une première banque toucher le chèque et ensuite dans la mienne pour déposer les sous sur mon compte. Entretemps, je reçois un coup de fil de la Eslovena. Finalement, elle ne peut pas descendre à Logroño, mais si je veux, je peux prendre le bus et aller lui rendre visite au pueblo. Ce que j'ai fait. Mais sachant que je suis sortie de chez moi à 12h pour aller chercher mon chèque, etc, et que le bus sortait de la gare routière à 13h, ça a été la course... 

À tel point que dans la précipitation, j'ai oublié d'attendre qu'on me rende la monnaie sur mon billet de 20 (19 euros quand même), trop stressée de louper le bus. Pour la petite histoire, je ne me suis aperçue que plusieurs heures plus tard, lorsque j'ai pris mon billet de retour... Heureusement, la personne au guichet avait avertie ses collègues et mes 19 euros m'attendaient au retour. Mais quel stress quand je m'en suis rendue compte !

Bref, j'ai donc passé l'aprem' chez La Eslovena et j'ai donc enfin pu voir le bébé. Qui a deux mois maintenant et qui est une vraie preciosidad. On a donc passé toute l'après-midi à papoter, en nous adaptant au ryhtme du petit loup. On a donc diné après la tétée de 14h30-15h00. Même si ce n'était pas prévu, de passer toute ma journée là-haut, c'était vraiment chouette d'avoir le temps de papoter après tout ce temps. Et d'enfin voir ce petit bout.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 décembre 2011

De puente !!

Dans un peu plus de deux heures, c'est-à-dire une fois mon cours de chinois terminé, je serai officiellement en congé jusqu'au 12 décembre...ma dernière semaine de cours avant de rentrer en Belgique !

Eh oui, en cumulant mon horaire sur trois jours, qui me libère le mercredi et le vendredi et le puente del día de la constitución (pont lundi, día de la constitución mardi) et la inmaculada concepción qui tombe ce jeudi et qui est férié aussi, me voilà avec 10 jours off devant moi...

Malheureusement, avec la venue annulée tardivement de Mi Colega, je n'ai pas prévu de plan de réserve. Juste une journée à Vitoria mercredi et un passage éclair par le marché de Noël de Santo Domingo jeudi (enfin, surtout la ruta de pinchos baratos). De toute façon, toujours pas de bourse en vue, je n'aurais pas pu me payer quelques jours plus au Sud... Anyway, j'espère que les sous vont pas trop tarder à arriver, parce que, même si il ne me reste plus que deux semaines, je suis un peu juste pour tenir jusqu'au 16...
Rendez-vous sur Hellocoton !

Fue un exito

Il aura fallu attendre un peu plus de deux heures avant de pouvoir commencer à modeler les truffes mais ce matin, elles étaient parfaites ! Un vrai régal...elles ont d'ailleurs connu leur petit succès à l'instituto parmi ceux qui ont pu les goûter !


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 30 novembre 2011

Trufas de chocolate segun la receta de mi abuela

Le chocolat étant arrivé il y a une petite semaine, il était temps d'en faire quelque chose...enfin, autre chose que le manger "bêtement". J'ai donc sorti mon petit carnet et la recette des truffes de ma grand-mère et zou !

La recette :

  • 250 grammes de chocolat noir
  • 200 g de beurre sans sel
  • 200 g de sucre impalpable (ou sucre glace)
  • 3 jaunes d'oeufs 
  1. Faire fondre le chocolat au bain-marie
  2. Faire ramolir le beurre
  3. Mélanger avec le sucre et les jaunes d'oeufs
  4. Mettre au frais avant de modeler les truffes

Alors, pour la recette, tout a marché comme sur des roulettes, mis à part le fait que j'ai peut-être mis un peu trop d'eau avec le chocolat au micro-onde.M on saladier avec la "pâte" repose maintenant dans le frigo. Reste à savoir dans combien de temps je peux commencer à passer au modelage des truffes. D'ici deux heures sans doute ?!

Bref, pour l'instant, ça a l'air réussi. Ça sentait divinement bien dans la cuisine et au goût, j'ai retrouvé celui des truffes de ma grand-mère. Reste à savoir si la texture et le modelage seront au rendez-vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ay, los alumnos !

La semaine dernière, j'ai proposé à mes 1° et 2° de Bachillerato (Première et Terminale en France, il me semble) une chanson. Pomme C de Calogero. Parce que la chanson est sympa, parce qu'on peut y travailler le vocabulaire d'internet et puis débattre des rencontres sur internet et de ce média en général.

Une activité qui s'est réalisé sans plus avec les 2° de Bac. Il faut dire qu'ils adoraient leur prof de l'année passée et sont plus que réticents à participer avec la nouvelle prof. Et ça se répercute aussi sur les activités que je propose. Donc si ils ont comblé le texte à trous de la chanson, si ils ont dit avoir bien aimé, pour le débat, il fallait leur tirer les vers du nez. Au point que j'ai eu beaucoup de mal à tenir jusqu'à la fin de l'heure.

Par contre, avec les 1° de Bachillerato, ça s'est super bien passé. Ils ont eux aussi bien aimé la chanson et en fin de cours, l'ont même chanté. Le débat s'est carrément étalé sur une deuxième heure de cours et ils ont bien participé. C'était vraiment chouette !

Et petite anecdote, dans les cinq dernières minutes, profitant du portable et du projecteur (on visionne toujours les chansons avec le clip sur Y*utube), un élève a demandé à projeter une vidéo sur ce même site où on le voit danser. La prof a accepté puisque c'était en rapport avec le sujet du débat, l'utilisation d'internet... J'avoue avoir montré cette vidéo à ma colloc' et collègue ce weekend et qu'on a d'ailleurs beaucoup rit... Ah, les jeunes de 16-17 ans d'aujourd'hui !!
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 29 novembre 2011

Mis estudios me gustan

Je dois avouer qu'en me lançant dans cette aventure que sont les études à distance, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Mais après un mois et demi, je suis plus que satisfaite.

La matière du premier cours, histoire des méthodologies de l'enseignement des langues étrangères en France, est très intéressante et je prends plaisir à prendre connaissance des documents. L'organisation est aussi super bien faite puisque chaque cours se déroule séparément sur une période de deux mois, ce qui permet de mieux gérer la charge de travail et de mieux la répartir.

Et puis, la plate-forme est simple d'utilisation et agréable. Nous avons même à notre disposition un chat via lequel nous pouvons échanger. De sujets perso ou en rapport avec les cours. Et mercredi dernier, l'un des étudiants nous avait organisé un rendez-vous sur le chat pour discuter du devoir que nous devons rendre dans une vingtaine de jours.

Nous n'étions que cinq mais ce fut agréable, nous avons pu confronter nos différences d'appréciation de l'énoncé et de compréhension de l'exercice. Et ça, ça rassure. De voir que les autres ont plus ou moins identifiés les mêmes éléments. Et ça comble l'isolement que l'on peut parfois ressentir en étudiant à distance !

Bref, jusqu'à présent, j'aime ces études !!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Black friday, lo que compré

Bilan plutôt mitigé de ce Black Friday à Logroño. Il faut dire que je savais plus ou moins ce que je voulais et que je n'ai pas flaner dans la boutique sans but précis.

J'ai commencé par Séph*ra et les boîtes cadeau pour Noël. J'ai trouvé ce que je cherchais, mise à part le gloss lollipop qui était déjà en rupture de stock. On m'a dit peut-être vendredi prochain...

Et puis, ce fut quasi tout. J'ai bien essayé les soutiens de sports intenses chez W*men S*cret mais sérieusement, c'est de la grosse blague. Question soutien, c'est loin d'être efficace ! Un petit tour chez Cl*ire's aussi mais pas de coup de coeur.

J'ai terminé la virée shopping par un magasin près de chez moi. J'avais repéré un superbe sac en vitrine il y a quelques semaines mais il était alors trop cher pour moi (95 euros). Sachant que la boutique est en liquidation, j'espérais qu'il aurait baissé. Et ce fut le cas. 65 euros affichés en vitrine et 52 euros au final pour le Black Friday. Pour un sac en cuir de la marque Pik*linos, c'est carrément une bonne affaire (d'autant que le prix de départ était de 125 euros) !


Allez, vendredi prochain on poursuit les courses de Noël !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 28 novembre 2011

Invasión de CSers en Logroño

Samedi, eut donc lieu ce que nos voisins Couchsurfers du Pays Basque et de Navarre ont appelé l'invasion. Contrairement à d'autres événements prévus et organisés par la team locale, cette fois, ce sont les visiteurs qui ont fixé une date et demandé la participation des locaux.

Vu que j'ai quand même étudié un peu samedi après-midi, je ne me suis jointe au petit groupe que vers 19h30. Programme de la soirée : bowling, pinchos et fiesta ! La Profe, qui s'est volontairement chargé d'établir ce petit programme, ne s'attendait pas à une telle affluence, nous étions une petite vingtaine pour le bowling, dont la moitié seulement y à jouer. Dont moi qui ai terminé bonne dernière...

Entre-temps, de nouveaux arrivants se sont joints et nous étions alors près de 30 ! Autant dire qu'il était impossible d'emmener un tel groupe manger ensemble à la Laurel ! Difficile de gérer un bote et les commandes d'un tel groupe ! On a donc procédé à la formation de petits groupes de 4 à 5 personnes et zou, a comer ! Au menu : un tio agus (petit pain fourré à la viande avec une sauce particulière), du poulpe (là, j'ai passé mon tour), des patatas bravas, une brochette de gambas et ananas (à nouveau, j'ai passé mon tour) et enfin une crêpte de solomillo et champignons (le bonus pour moi qui en avais sauté deux !). Bref, une fois de plus, on a bien mangé...

La soirée s'est poursuivie dans un bar dont je ne raffole pas... Une petite partie de futbolín en attendant que les autres groupes nous rejoignent. Et je dois dire que je suis aussi douée au baby-foot qu'au bowling (et c'est rien de le dire... hum hum). Ensuite, la soirée s'est poursuivie sur le dance floor dans plusieurs autres bars. Ça fait plaisir de se retrouver dans un "petit" groupe qui danse !! Ce qui n'est pas toujours le cas...par exemple, la plupart des membres de Logroño ne sont pas du tout du genre à sortir pour danser (alors que moi, j'a-do-re !).

Encore une chouette soirée Couchsurfing pleine de rencontres et de bons moments passés ensemble, donc !!

Et l'invasion ne s'est pas terminée là... Le lendemain, petit déjeuner (enfin, moi j'avais déjà déjeuné), petit tour dans la ville et re-pinchos. La bonne humeur et les sourires étaient encore là, de quoi éclairer un dimanche un peu froid...
Rendez-vous sur Hellocoton !

Saint-Nicolas se adelantó

...ou la chouette surprise du jeudi aprem' ! 17h30, je m'apprête à éteindre l'ordi sous peu afin de revoir un peu mon cours de chinois quand on sonne à l'interphone. Je vais répondre et c'est le facteur qui a un colis pour moi.

J'attends effectivement un colis, mais vu que mes parents ne l'ont envoyé que lundi, la poste a dû faire un boulot formidable cette fois-ci car c'est donc bien CE colis qui est là, devant ma porte, encore dans les bras du facteur.


Et même si je savais qu'il était en chemin, si je savais plus ou moins ce qu'il contiendrait, ce fut une belle surprise. Plus rempli que ce que je ne croyais et bien rempli !

Et donc, mon butin se compose :
- de trois tablettes de chocolat noir C*te d'Or avec lequel je compte bien faire des truffes
- un paquet de biscuits Café Noir, des galettes au beurre Jules Destrooper, deux paquets de spéculoos au chocolat, un paquet de Biarritz et un autre de Matadi (mes préférés)
- une boîte de langues de chat de G*ller
- deux paquets de ch*cotofs blancs
- une boîte spécial noël de Mignonettes C*te d'Or
- deux barres de chocolat G*ller, chocolat noir framboise et chocolat au lait praliné
- La grammaire française et impertinente de J.L. Fournier

Voilà, je crois que je n'ai rien oublié... En tout cas, mes parents et grand-parents ont bien assuré et j'ai été hyper gâtée !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 novembre 2011

Brèves de la semaine {62}

Une nouvelle semaine s'achève et les vacances de Noël approche à grand pas. Dans trois semaines, je prends l'avion pour passer les fêtes en famille et il ne m'en reste que deux de cours, vu le super pont dont je profite pour le Día de la Constitución et l'Inmaculada Concepción.

Une semaine où j'ai l'estomac un peu à l'envers et des crampes, parfois, dans la journée. Rien de bien grave, du genre qui passe tout seul au bout de quelques jours voire une semaine. Reste que ça n'est jamais très drôle.

Une petite déception aussi. Mi Colega ne viendra pas passer deux jours ici. Problème de bus. Quoique je lui ai peut-être trouvé une solution. Si les horaires lui conviennent... On verra !

Une semaine qui a été plutôt cool aussi. Premiers interros de français et donc quelques heures en moins dans mon horaire.

Aujourd'hui, je vais me lancer dans les courses de Noël en profitant de cette journée spéciale où 250 commerces de Logroño offrent une remise de 20% ! J'imagine que je ne serais pas la seule à en profiter et que beaucoup profiteront aussi de ce jour pour faire leur shopping de Noël mais c'est une occasion à ne pas laisser passer !

Et puis, Couchsurfing toujours, demain nous envahirons nos voisins basques et de Navarre. Au programme : bowling l'aprem', pinchos pour diner et de fiesta otra vez ! Qué ganas !

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 novembre 2011

Nos vamos en Paris !

Juste avant la Semana Santa, cinq jours dans la capitale française. Cinq jours de voyage scolaire avec les et 2° de Bachillerato. Et je serai du voyage !

Par contre, en tant qu'auxiliaire, je devrais payer ma chambre d'hotel et certaines visites. Pour d'autres, si les profs n'y participent pas, je pourrai profiter d'une entrée accompagnant. Ce qui devrait revenir, en comptant les repas non compris, à un gros 200 euros. Mais quand je regarde la liste des visites prévues et le prix, je me dis que finalement ça en vaut largement la peine. Car Paris, à part un voyage scolaire il y a plus de dix ans, je n'ai jamais visité. 

Et puis, dernier jour à Disneyland Paris où je n'ai mis les pieds qu'une seule fois dans ma vie, l'année de l'ouverture du parc, j'avoue que ça me tente. D'autant plus que l'entrée serait de 25 euros ! Et que je peux prendre un train directement depuis le parc pour rentrer à Bruxelles et gagner un à deux jours sur mes vacances de Pâques !

Le seul hic, c'est que je vais devoir emporter mon portable avec moi et que ça me stresse un peu. Et puis, j'avoue aussi que j'ai un peu peur de rater mon train de retour... si jamais l'autocariste oublie que je dois repasser avant les élèves pour récupérer mon barda et prendre mon train. Mais il n'y a pas de raison que ça se passe mal, non ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Al final, dí marcha atrás

La semaine passée, je vous avais parlé de ce cours particulier qu'on m'avait proposé. Et que j'avais accepté, principalement parce qu'il s'agissait d'une élève de La Stagiaire.

Et puis, en y réfléchissant bien, j'ai finalement décliné. Parce que c'est un cours d'une heure et demie. Que c'est assez loin de chez moi (genre 20-30 minutes à pied). Qu'il faut encore y ajouter le temps de préparation. Et que donc au final, ça demande énormément de temps et cette année, je n'ai pas vraiment besoin de cet argent en plus. Je peux me débrouiller sans, même si c'est pas Byzance. Et donc la balance avantages-inconvénients balançait trop fortement de ce dernier côté.

Alors, j'ai proposé le job à une autre auxiliaire. Malheureusement, cette dernière donne cours à cette élève qui ne souhaite donc pas prendre des cours particuliers avec elle. Ce qui est un peu bête, car il est toujours plus facile de préparer des cours particuliers quand on sait exactement ce qui a été vu en classe et ce que le professeur attend...

Reste que j'ai annoncé un peu tardivement que je me retirais à la mère et ça, j'avoue que ça me met un peu mal à l'aise parce que j'ai été recommandée par La Stagiaire...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 23 novembre 2011

Vaya susto y falsa alarma !

Énorme stress fin de la semaine passée. Quand le père de La Stagiaire nous a montré la facture d'électricité pour septembre-octobre. Près de 100 euros, 490 Kwh. 

Totalement impossible, vu que dans cette période, il n'y a majoritairement eu qu'une personne à l'appart et que l'électricité c'est juste la lumière, la télé, l'ordi, la machine à laver etc. L'eau chaude et la cuisine (sauf le four), c'est au gaz et le chauffage, c'est pour l'ensemble de l'immeuble.

J'étais donc quasi (parce qu'il reste toujours un soupçon de doute) persuadée que la compagnie avait dû se planter quelque part. Et effectivement, quand le père de La Stagiaire est descendu voir le compteur, il y avait une grooooosse erreur. De 260 Kwh, soit un peu plus de la moitié de la facture réclamée !

Un gros soulagement, quand même...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si era...

Et voilà le tag du questionnaire de Proust qui débarque ici grâce (ou à cause de ;) ) Gaelle s'en mêle !

Si j'étais...

Un personnage de dessin animé
Si il s'agit d'un dessin animé que j'ai adoré petite, je dirais Georgie, pour "ses" grands frères pleins d'attention. Mais aujourd'hui, je dirais Albert le cinquième mousquetaire pour son côté décalé.

Un film
L'Auberge Espagnole, sans aucun doute. Ma vie actuelle y ressemble encore par certains aspects...

Une époque
Fin des années 60-début des années 70. Pour ces années un peu folle où soufflait un vent de rébellion et de liberté.

Un vêtement
La dernière robe que j'ai achetée. J'adore son style, ses couleurs et elle me va bien ! Et puis, je ne sais pas pourquoi, quand je suis en Espagne, j'ai souvent envie d'en porter.

Une chanson
Bitch d'Alanis Morisette ou Unwritten de Natasha Bedingfield. Deux chansons aux thèmes proches et pourtant différents. Unwritten, qui fait la part belle aux petites choses que l'on doit pouvoir savourer et au fait que tout reste à écrire, que notre vie nous appartient. Et Bitch qui parle des nombreuses facettes qu'une femme peut avoir, qui peuvent déranger son entourage mais c'est ainsi qu'on est !

Un fruit
Une papaye...comme celle bien mûre dégustée lors d'un arrêt pique-nique lors de mon voyage au Zimbabwe avec une ONG belge. Ma première papaye et j'ai trouvé ça vraiment bon !

Un moyen de transport
Le vélo. Parce qu'il n'y a rien de plus agréable qu'une petite balade en vélo sous le soleil dans la campagne. Sérénité, tranquillité et liberté.

Une émission de télé
J'avoue que je ne regarde pas énormément la télé en Belgique et en Espagne, je regarde plutôt les séries que les émisssions de télé. Donc, je sèche un peu sur la question.

Un pays
L'Espagne, évidemment. Mon pays de coeur après celui qui m'a vu naître. Et pas besoin d'y ajouter quelque chose, en lisant ce blog, vous y trouverez plusieurs raisons...

Une ville
Je pense que je dirais Bruxelles. Même si il y a plein de villes en Espagne et ailleurs qui m'ont charmées, Bruxelles reste unique à mes yeux. J'aime me  promener dans son centre, son ambiance cosmopolite et le côté petite ville de cette capitale, coeur névralgique de l'Europe.

Alors, alors, à qui je refile la patate chaude ? À Banoffee Pie, Titemel, Nomade57, Mooshka  et Melle Toutouille

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 22 novembre 2011

Criadas y señoras (The help)

Cela fait quelques semaines que je voulais le voir. Et c'est fait depuis hier soir. Comme tous les lundi, ce fut soirée ciné avec La Profe et cette fois, nous avons vu "La couleur des sentiments".


Eh bien, j'ai été surprise par la durée du film...un peu plus de deux heures que je n'ai pas absolument pas vu passer. Ce qui est plus que bon signe ! Je ne reviendrai pas ici sur le synopsis, tant on a parlé de ce film sur la blogosphère et en dehors. Un très bon moment, un film plein d'émotions, qui nous montre les contradiction  des blancs du Sud des Etats-Unis envers les afro-américains. Une situation choquante pour nous aujourd'hui mais qui semblait totalement normale à nombre d'américains il y a quelques décennies pas si lointaines. Un film qui vaut la peine d'être vu donc et dont je lirai sans doute le roman.

Et puis, à la sortie du ciné, pas de chance, nous avons loupé l'avant-dernier bus et le suivant n'arrivant que dans quinze minutes, nous sommes donc rentrées à pied. Un chouette petit moment à papoter en route et quelques confidences échangées. Une toute bonne soirée en somme...
Rendez-vous sur Hellocoton !

No me gusta cuando llega el frio

Parce qu'ici, quand les températures commencent à descendre, les différences entre le jour et la nuit font le grand écart... Si ça caille tôt le matin ou la nuit (5-7°C° pour le moment), une fois que le soleil pointe le bout de son nez, on peut atteindre 17-19°C en milieu de journée. 

Et ça, moi, j'aime pas... Tu sors le matin avec ta grosse veste et ton écharpe et quelques heures plus tard, tu vires l'écharpe et tu sues sous ta veste parce qu'il fait pas toujours suffisamment chaud pour se promener en pull à l'ombre...

Bref, vivement que les écarts de température se réduisent et que je puisse sortir mon manteau, acheté en fin de soldes l'année passée (c'est-à-dire fin février) et que je n'ai donc pas encore eu beaucoup l'occasion de porter !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 21 novembre 2011

Los murales de Vitoria-Gasteiz

Après avoir participé cet été à l'une des promenades guidées de ces fresques murales, l'organisateur du meeting Couchsurfing de ce samedi, a donc décidé de nous le proposer. Et je dois dire que ça en vaut largement la peine !

Ces fresques murales sont en fait un projet communautaire. En échange de la réhabilitation des façades, l'organisation obtient la permission d'y peindre une fresque dans laquelle sont impliqués les habitants, les voisins et toute personne désireuse d'y participer.
Le projet se déroule en six semaines. Les deux premières sont consacrées au brainstorming et au choix du sujet à peindre. Parfois, un thème est imposé aux participants et parfois ce n'est pas le cas. Entre discussions entre tous les volontaires et ateliers divers en vue de la réalisation, le tout dirigé par un artiste reconnu. Et puis viennent les quatre semaines suivantes, où peu à peu le projet prend forme. Chacun a donc l'occasion de mettre son grain de sel dans la décision et la réalisation et d'ailleurs, la plupart des visages présents dans ces fresques sont celles de participants ou de leur famille. Chacun peut y laisser une trace, avec l'accord de l'ensemble des participants !

Assez de blablas, voici les photos !!

Une fresque sur le thème de l'égalité des chances

Une double fresque sur deux façades voisines...
... et agrémentée d'une mosaïque dans la partie inférieure

Sur le thème du Moyen-Age

Une école dont chaque façade a été repeinte sur le thème d'un continent. Ici l'Europe et le Pays Basque
L'Afrique

L'Asie

La toute première fresque réalisée



Et celle-ci sur le thème de Vitoria verde 2012
Il y aurait plein de choses à dire sur chacune d'elles, il y aurait de quoi en faire un article par fresque ! Mais je me contenterai de ces quelques photos et de vous conseiller d'aller les voir par vous-même (le tour guidé ne coûte que 4 euros), ça en vaut franchement la peine !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Más Couchsurfing, esta vez en Vitoria-Gasteiz !

Samedi fut jour de meeting Couchsurfing à Vitoria-Gasteiz, en Pays Basque. Je n'y avais encore jamais mis les pieds et tout ce que je savais sur cette ville, c'est que c'est une des villes les plus froides du nord de l'Espagne, avec Burgos. Une réputation de Sibéria-Gasteiz qui n'est pas volée, le vent soufflait, il faisait un peu froid...en tout cas, plus froid qu'à Logroño !

Arrivée à Vitoria, on sent déjà que les températures sont un brin plus fraîches et on part en direction de l'appart' de notre hôte. Pas très loin de la station d'autobus et pas très compliqué. L'acceuil est super, ainsi que notre hôte et son appart'. Nous nous installons sur la terrasse, vue magnifique sur la ville et un plat de raviolis (eh oui, il était 15h30, l'heure du diner !)

Très vite, on se met en route pour retrouver le petit groupe qui participe à la promenade guidée. Premier aperçu de la ville pour moi et je suis sous le charme ! Les Vitoriens disent eux aussi que depuis deux-trois ans, la ville est en plein boom touristique et on comprend vite pourquoi !

Plaza de la Virgen Blanca
Je n'ai malheureusement pas plus de photos à vous montrer, rendez-vous étant pris pour la visite des fresques murales à 17h, je n'ai pas eu le temps de flâner et ensuite, l'obscurité s'est peu à peu installée, la qualité des quelques photos que j'ai prises n'est pas au rendez-vous et puis les piles m'ont lâchées !

Une chouette initiative que celle de ces fresques murales. Et un réel émerveillement pour les yeux. Je vous en parle cet après-midi !

Après la balade, et en attendant le souper, on est allé prendre un verre dans deux bars différents. Le groupe s'est peu à peu agrandi. De six, nous sommes passés à vingt. J'ai trouvé le temps un peu long...il commençait à faire faim, les bars étaient bondés et bruyants, je raffole pas de ce genre d'ambiance.

Enfin, est arrivée l'heure du souper. Dans un restaurant mexicain. Où on a pas mal mangé, il faut bien le dire. Et puis, comme toujours en Couchsurfing, nous étions en bonne compagnie. Et après le diner, on est sortis. D'abord, dans un bar plein à craquer...ce qui fait que tout le monde a pris un verre et on est sortis dehors. Un truc impensable à Logroño où il est tout simplement interdit de sortir d'un bar avec son verre ! Avant d'enchaîner sur un autre bar, pas trop plein où on a enfin pu danser ! Chouette soirée, donc. J'ai rendu les armes vers 3h du matin, crevée et je suis rentrée avec un ami chez notre hôte, qui nous a laissé les clefs pendant qu'elle continuait à faire la fête avec ses deux autres guests.

Et le lendemain, un petit déjeuner de rois. Pain d'épices, baguette, fromage, miels, pommes et tomates cerises...et ce qu'il restait des gâteaux préparés par l'une des guests pour l'anniv' d'un Couchsurfer présent hier soir ! Déjà l'heure des adieux mais on se reverra sûrement... ici ou ailleurs !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 18 novembre 2011

Brèves de la semaine {61}

Une nouvelle semaine qui s'achève et qui me rapproche de mon retour en Belgique pour les fêtes de fin d'année. Il reste un peu moins d'un mois maintenant.

Une semaine riche en émotions. Avec un gros stress dimanche soir. Lorsque Mi Compi m'a appelé en catastrophe depuis la cuisine. Le papier végétal que j'utilise toujours quand je mets quelque chose dans le four (pizza, croque monsieur) était en train de cramer. En sortant sa pizza, le papier avait bougé, touché les résistances supérieures du four et il s'est alors tout simplement enflammé. Un gros stress. Mais comme il est juste retombé sur la porte du four, plutôt que de balancer de l'eau dessus, j'ai préféré laisser s'éteindre les flammes d'elles-même une fois le papier consumé. N'empêche, quel choc !

Toujours un peu cette impression du temps qui me file entre les doigts cette semaine. Bien qu'un peu moins. Le plus difficile cette semaine est d'arriver à aller dormir pas trop tard. Parce qu'il y a souvent un imprévu. Ma série n'a pas été diffusée mardi soir mais j'ai discuté avec un ami sur internet. Lundi, avec le problème de la bonbonne de gaz, j'ai été dormir une heure plus tard que "prévu". Etc.

J'ai aussi accepté un cours particulier de français. J'avais dit que cette année, je n'en chercherais pas, ma priorité étant le DU FLE, mais que si une connaissance cherchait quelqu'un, je pourrais éventuellment m'en charger. Et c'est ce qui s'est passé avec une ancienne élève de La Stagiaire. On commence les cours mercredi prochain.

Et puis, je suis allée chez le coiffeur hier et je suis moyennement contente. C'est un peu plus court que ce que j'imaginais (surtout la nuque) mais le problème n'est pas là. Je refuse le lissage et demande un séchage "naturel" et elle me fait un brushing. Alors, oui y a du volume mais c'est lisse. Bref. De toute façon, mes cheveux ont déjà une autre tête ce matin...
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 17 novembre 2011

Te echo de menos

Cette petite phrase (qui signifie "tu me manques") et les abrazos sont des choses qui me sont parfois difficiles. Parce que même si ce sont des choses que je ressens, j'ai du mal à les traduire en mots ou en gestes.

Les abrazos, je pense que je vous en avais déjà parlé. Par exemple, lorsqu'au dernier cours de danse orientale auquel j'ai assisté, la prof m'a donné un abrazo. Même si je l'adore et que cet abrazo ne me gêne pas vraiment, ce n'est pas quelque chose de naturel chez moi (enfin, pas avec tout le monde en tout cas) et je crois que ça se ressent. Je suis un peu raide et pas très naturelle.

La même chose se produit avec le "te echo de menos". Un seul exemple me vient à l'esprit. Lorsque je suis allée prendre un café avec la prof de français de l'année dernière, qui a changé d'instituto, cette année. Et que peu avant de nous quitter, elle me dit que je n'hésite pas à lui dire quand j'ai le temps pour prendre un café et qu'elle me dit "te echo de menos este año". Si je ressens la même chose, j'aurais beaucoup de mal à le lui dire. D'ailleurs, je n'ai rien dit. Une espèce de timidité.

Par contre, il y en a peu mais ils se comptent sur les doigts de la main, de ces amis avec qui ces petites choses sont naturelles et simples. Et parfois, j'en prends même l'initiative...
Rendez-vous sur Hellocoton !

Las clases de chino

Après une dizaine de cours de chinois, voici mon premier bilan.

C'est clairement pas une langue facile. Pas tant au niveau de la grammaire (il n'y a pas de conjugaison par exemple) mais plutôt de la place des mots dans la phrase. La prononciation aussi. Ou plutôt les cinq accentuations différentes. 

Au niveau de la prononciation, j'ai un petit avantage sur mes compagnons de classe espagnols, la proximité de certains sons avec le français qui n'existe pas avec l'espagnol. Le son du e muet français, le "u", le "j", les tz, tss, dj .

Une chose cependant qui m'est parfois un peu difficile : le fait que le cours soit donné en espagnol. La difficulté vient du fait que je prends note du vocabulaire à moitié en français et à moitié en espagnol. Et qu'il faut que j'ai bien compris la nuance exacte du mot en espagnol pour la traduire en français (comme mardi soir, quand on a vu le porque (pourquoi) et le por que (parce que), que le prof expliquait comme le porque d'une question et le por que pour répondre).

Et dans l'ensemble, j'ai l'impression d'avancer assez bien. Je ne me sens pas trop perdue (quoique ce n'est pas toujours évident de comprendre les phrases construites par les autres). J'étais assez fière de moi mardi soir sur la construction de mes phrases pourquoi... ? parce que... . Un presque sans faute et des phrases un peu plus compliquées que celles des élèves passés avant moi (on s'est arrêté à moi donc pour les autres, je ne sais pas).

Reste que si je ne m'en sors pas trop mal, une fois le quota d'heures imposé par mon DU FLE atteint, je ne pense pas que je continuerai. Parce que ça demande beaucoup d'efforts et de temps et que ma priorité c'est quand même ce DU. Parce que je n'ai pas l'impression que j'aurais réellement l'occasion de l'utiliser en dehors des cours. Et parce que souvent, je rentre du cours avec un mal de crâne terrible. Sans oublier l'envie de reprendre des cours de salsa...qui se donnent justement le même jour.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 16 novembre 2011

Ahora sé como se cambia !

C'est un détail et un truc tout con mais jusqu'à lundi soir, je n'avais pas encore réussi a changé la bonbonne de gaz. Il faut dire aussi que si je sais maintenant comment on fait, c'est grâce à l'aide de la mère de La Profe (et là, on est bien content d'avoir des amis sur qui on peut compter).

Je vous plante le décor. Lundi soir 22h45. Mi Compi est sous la douche. Quand elle m'appelle. T'as coupé l'eau chaude ? Ben non. Je vais voir dans la cuisine mais c'est effectivement éteint. Je rallume. Mais l'eau chaude ne dure pas longtemps. Conclusion : la bonbonne de gaz est en fin de vie. Il va falloir la changer.

La première partie, je maîtrise. Aller chercher une nouvelle bonbonne dans le placard sur la terrasse, l'amener jusqu'à la cuisine et enlever l'autre. Là où ça se complique, c'est qu'impossible d'arriver à descendre le machin à clipser sur la bonbonne au bon niveau. J'ai beau pousser de toutes mes forces rien à faire. Avec Mi Compi on réfléchit à qui on pourrait appeler à cette heure pour nous aider. On jette un oeil sur qui est connecté aussi. Mais personne. Alors, j'envoie un sms à La Profe (il est presque 23h30). Help. Elle me rappelle, me passe sa mère qui propose de venir ce soir ou demain. Elle viendra finalement de suite.

J'observe attentivement la manoeuvre pour fixer le machin sur la bonbonne. Et je comprends qu'il me manquait simplement une étape. Après avoir descendu le machin, il faut faire descendre la partie en plastique sous la partie en métal(ouais, super explication hein). Qu'on ne m'avait jusqu'alors pas expliquée et que je n'avais pas remarqué. Bref, pour la prochaine fois, je saurais faire toute seule !

Après un immense merci à la mère de La Profe, Mi Compi a pu terminer sa douche et nous sommes allées dormir moins bête ce soir-là...
Rendez-vous sur Hellocoton !

La guerra de los botones

ou La nouvelle guerre des boutons, en français. Que j'ai bien évidemment vu doublé en espagnol parce qu'à Logroño, impossible d'aller voir quelque film que ce soit au ciné en VO. Et même si nombre d'entre vous doivent crier à l'ineptie, moi, le doublage ça ne m'a pas trop gênée... Qu'il parle espagnol ou français, Guillaume Canet reste Guillaume Canet !

Synopsis d'Allociné: Mars 1944. Alors que la planète est secouée par les soubresauts de la guerre mondiale, dans un petit coin d’une campagne française se joue une guerre de gosses… Car, depuis toujours, les gamins des villages voisins de Longeverne et Velrans s'affrontent sans merci. Mais, cette fois, leur guerre va prendre une tournure inattendue : tous les petits prisonniers se voient délestés des boutons de leurs vêtements, en sorte qu’ils repartent presque dénudés, vaincus et humiliés. Ce conflit porte désormais un nom : la "guerre des boutons". Et le village qui aura récolté le plus de boutons sera déclaré vainqueur… En marge de ce conflit, Violette, une jeune fille d'origine juive, fait battre le cœur de Lebrac, le chef des Longeverne. La véritable origine de Violette sera-t-elle dénoncée et découverte ?

Mon avis : Alors évidemment certains regretteront peut-être cette adaptation et la transposition durant la Seconde Guerre Mondiale, qui n'apporte pas grand-chose, il me semble, à l'histoire originale. Reste que j'ai passé un très bon moment, on a beaucoup ri et en plus on avait la salle pour nous deux (La Profe et moi, ndlr) donc on en a profité pour rire à gorges déployées et pour donner/demander des précisions (tout le "texte" français n'était pas sous-titrée).

Un film que je vous conseille donc...si il est toujours dans les cinés français et belges ! (ici, il est sorti la semaine passée)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...