jeudi 12 avril 2012

Paris, Paris...con los alumnos (2)

Deuxième jour dans la capitale française et réveil difficile. Après le voyage en bus et une arrivée tardive à l'hôtel, le manque de sommeil se fait sentir. Sans parler du mal de dos dû au sac à dos +valise + sac de portable+sac en bandoulière trainé jusqu'au bus mercredi soir. Heureusement que j'y suis pas allée à pied !

Bref. On commence par la visite des Invalides. Qui abrite aussi le musée de la guerre dont nous avons parcouru la partie consacrée aux deux guerres mondiales.

©J.N.
Avant de nous rendre à pied jusqu'au Musée d'Orsay. Au passage, les profs oublient quatre élèves. Pas étonnant quand on demande aux chefs de groupe si tout le monde est là et qu'un groupe entier manque à l'appel. J'avoue que les techniques (ou le manque de technique) pour s'assurer que tout le monde est là m'a parfois laissée perplexe...
Gros bug au Musée d'Orsay. Les profs avaient demandé une réservation pour le vendredi 28 mars. Date qui n'existe pas. Mais au musée d'Orsay, ils ont juste retenu le 28 mars. Bref, on a pas de réservation...au plutôt on en avait une la veille, alors qu'on était encore dans l'autobus. Et c'est parti pour faire la longue file pour entrer.
©J.N. - L'une des horloges à l'intérieur du Musée
Ensuite, nous profiterons d'une longue pause. Le temps de manger et d'aller prendre le soleil sur les chaises-transat des Tuileries. Un vrai régal.

Il est alors temps de rejoindre le groupe. On retrouve notre bus qui nous emmène au Trocadéro. Au programme : la Tour Eiffel !
Et là, le truc qui m'a laissé sur le c*l, le groupe d'Asiatiques derrière nous et leur guide. Qui nous collent voire nous bousculent un peu pour monter. Un autre groupe d'Espagnols, entre nous et les Asiatiques, qui ne se laissent pas faire. Normal, quoi. Tu fais la file et t'attends ton tour comme tout le monde. Et la guide de nous dire de rester tranquille alors que les siens bousculent à tout va. J'ai trouvé ça absolument irréel, incroyable et culotté surtout !

©J.N.

On redescend du deuxième étage et nous filons le long de la Seine pour le tour en bateau à la nuit tombée. Tout simplement magnifique. Seul hic : mon audioguide bloqué sur le Russe. Sur les  huit langues proposées, il a fallu que je tombe sur un audioguide bloqué sur une langue que je ne comprends pas du tout !

Le lendemain, samedi, commence par la visite du Louvre. J'ai pas hyper profité entre mal de dos et manque de sommeil. Mais j'ai profité de la pause midi pour aller me faire masser sur les fauteuils-test de Nat*re et D*couvertes. Un petit moment de plaisir.

©J.N.
Le temps libre de midi achevé, nous nous dirigeons vers le centre Pompidou, musée d'art contemporain. Et nouveau temps libre pour les élèves. Avec El Marsellés, on décide de tenter de monter sur la terrasse pour profiter du panorama. Seul hic : pour monter en haut, il faut payer son entrée au musée. Pas de problème pour El Marsellés qui bénéficie d'une entrée gratuite en tant qu'étudiant et ressortissant de l'Union Européenne de moins de 25 ans. C'est râpé pour moi qui ai 27 ans. Je propose qu'il monte seul et il décide de tenter un coup de bluff au stand d'information. Et nous voilà avec deux entrées en poche, sans faire la file aux caisses et sans débourser un euro !

 
©J.N.
Après avoir profité du panorama, on décide quand même de profiter de ces entrées et nous nous décidons pour l'exposition permanente de 1960 à nos jours. Une belle surprise pour moi que  l'art contemporain laisse parfois dubitative.

Mais cette journée ne s'arrête pas là...
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. oui, j'en parlerai dans un post à part ;)

      Supprimer
  2. Ne voulais-tu pas dire 28 mars ? ;-)

    Tu vois que tu aurais dû prendre russe quand tu hésitais entre chinois et russe ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ooops tout à fait !

      lol pour le russe ;)

      Supprimer

Y tú, ¿ qué opinas ?

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...