vendredi 3 février 2012

Lo que descubrí sobre mí

Et qui éclaire un petit bout de mon histoire. Ainsi que les relations amoureuses à venir...


Je vous parlais ici de cet ami de l'univ', qui est aussi un ex, même si cette histoire fut très brève, avec qui j'ai repris contact (enfin, c'est plutôt lui) il y a peu. En fait, ces reprises de contact et ces conversations sur le chat, ça va et ça vient. Toujours est-il qu'on a pas mal discuté ces deux derniers mois, un brin de drague dans l'air et j'ai joué, doucement, le jeu, entre deux eaux. Je ne savais pas très bien ce que je voulais, ce dont j'avais envie et c'était somme toute très innocent.

Et puis, vendredi passé, une discussion qui a porté sur les compliments, commencée par un "si je te complimente sur ton physique, est-ce que tu vas le prendre mal, genre si je te dis, beauté, ou t'es jolie etc.
je sais que c'est bizarre comme question
Réponse genre: ça fait plaisir a tout le monde d'être complimenté, serait parfaite".
Et là, j'ai détourné la question sur le fait que si en espagnol, ça me semble naturel, en français j'ai dû mal avec (certains) les compliments. La conversation a continué sur ce ton-là et ce n'est que plus tard que j'ai éclairci mon ressenti.

Tout d'abord, en ce qui concerne les compliments, j'ai dû mal avec ceux dits en français. Surtout par un membre du sexe opposé. Parce qu'ils sont rarement gratuits. Que souvent l'autre attend quelque chose en retour.

Et ensuite, en ce qui concerne notre histoire passée et l'actuelle avortée. Si il y a plusieurs années, ça c'était terminé brusquement, suite à un sentiment de malaise de ma part, que je n'arrivais pas à identifier (sans oublier le fait d'être en pleine période de blocus (partiels) et l'opération tout proche de ma mère pour son cancer du sein). Trop de choses à gérer, j'ai fait ça vite et mal. Aujourd'hui, j'ai mis le doigt dessus.

Ce que je n'aimais pas et que je ne supportais pas, c'est une présence trop importante et une certaine gravité. Faut dire aussi que quelqu'un qui entre dans ta vie et chamboule tes plans sans prévenir, je raffole pas. J'avais une vie avant, des trucs de prévu, ne me demande pas de faire une croix dessus. Mais ça, je n'ai pas su l'identifier à cette époque. En plus, moi, je suis plutôt légère et insouciante au début. Attention, la légèreté, comme je l'entends ici, ne  consiste pas du tout à ne pas prendre la relation au sérieux mais je n'arrive pas vraiment à définir exactement ce que j'entends par légèreté. Ce qui en sûr en tout cas, c'est que je ne le vois pas du tout comme quelqu'un qui peut m'apporter cette légèreté et que donc c'est no way.

Et ça fait du bien d'avoir identifié le petit truc qui coince. De savoir ce que je veux et ce que je ne veux. Même plusieurs années après, apporter un nouvel éclairage sur le passé permet d'avancer.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. On avance et croise les bons profils ;-)

    RépondreSupprimer
  2. et on apprend énormément sur soi et ce que l'on veut

    RépondreSupprimer

Y tú, ¿ qué opinas ?

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...